Gâteau marbré chocolat chicorée

Je suis très gâteau et TRÈS chocolat, immanquablement, je n’allais pas tarder à publier une recette gourmande.

Le gâteau marbré est une douceur de mon enfance, dont j’ai aussi largement abusé pendant mon trimestre d’Erasmus à Vienne, confortablement installée au cœur de l’hiver dans les banquettes des fameux cafés viennois. « Ein Melange (café au lait) und ein Kuglupf » – gâteau souvent marbré (rien à voir avec le Kouglopf de ma terre natale, la version alsacienne étant plus apparentée à une brioche)- doit être une des phrases que j’ai le plus prononcée pendant 3 mois !

Oui, Vienne m’a incitée à tremper les lèvres dans des tasses de café -mais toujours pas de cafetière à l’horizon dans ma cuisine-,  et même si j’adore l’odeur de la mouture fraîchement torréfiée, je préfère occasionnellement savourer un bon café chez qui le prépare avec art. Quant à la chicorée, ce n’était pas du tout une boisson présente sur la table du petit-déjeuner de mon enfance, je ne l’ai découverte que sur le tard et un peu à reculons, l’ami contenu dans la boîte jaune emblématique des années 80 ne m’attirant pas franchement. En revanche je suis une fanatique de thé, même un peu puriste sur les bords, et mes placards regorgent de boîtes colorées.. Du coup, la chicorée, il n’y avait pas trop de place pour elle de toute façon…Et puis un jour, une amie m’a proposé une tasse de sa marque de prédilection mélangée avec du lait végétal, j’ai adoré et je l’ai adoptée (surtout l’hiver).

J’ai donc eu envie de revisiter le gâteau marbré classique…avec de la chicorée et sans gluten.

Pour cette recette, je me suis inspirée de Clea, en modifiant quelques quantités et en utilisant un petit peu de farine de quinoa.

Ingrédients :

3 oeufs
80 g de sucre blond non raffiné
50 g de purée d’amande blanche
1 càs d’huile d’olive
50 g de poudre d’amande
100 g de farine de riz 1/2 complet
50 g de farine de quinoa
2 càc de poudre à lever
1 pincée de sel
100 g de chocolat noir
100 ml de lait végétal (de noisette ou de riz, mes préférés pour cette recette)
1,5 càs de chicorée soluble

Gateau marbré tigré chocolat chicorée

Préchauffer le four à 180°.
Faire fondre le chocolat avec 75 ml de lait végétal.
Mélanger les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne un peu aérien.
Délayer la purée d’amande avec l’huile et incorporer au mélange précédent. Ajouter la poudre d’amande. Mélanger délicatement. Ajouter peu  à peu le mélange de farines avec la levure tamisées et  le sel.
Diviser la pâte en 2 parts égales. Dans l’une, ajouter le chocolat fondu. Dans l’autre, incorporer la chicorée préalablement mélangée au reste de lait végétal.
Verser dans le moule chemisé de papier cuisson en alternant les couleurs. Enfourner 50 mn environ (vérifier avec la pointe d’un couteau, la lame doit ressortir sèche). Laisser complètement refroidir … même s’il vous fait de l’œil 😉

Chocolat chaud noisette-cannelle

Aujourd’hui, le calendrier nous le dit : c’est le Printemps. Alors c’est officiel sur le papier, mais le thermomètre, lui, a encore ses mouffles et capte les vents polaires. Madre mia, mais qu’est-ce qu’il fait frooooooid!! Une petite bise de l’hiver qui se faufile à travers nos manteaux dont on aimerait bien se délester enfin.
Viiite, home sweet home, avec un bon chocolat chaud pour se réchauffer, les mains autour du bol, et dire bye-bye à l’hiver et à l’année prochaine !

Je vous propose ici une version un peu praliné -dont je ne peux pas me passer dans la vie- et intense en chocolat. Le lait de noisette permet au brevage d’être un peu plus digeste et les intolérants aux produits laitiers peuvent faire les gourmands, youpi! Une petite note de cannelle, l’une des épices les plus réchauffantes, pour un effet coin du feu et un peu régressif.

J’en tombe à la renverse de bonheur 😉

xoco chaud

Pour 2 tasses ou un grand bol :
250 ml de lait de noisette
40 g de chocolat noir Dessert bio (à 55% min ou 70% pour encore plus d’intensité)
1 cc de cannelle en poudre

Faites fondre le chocolat à feu doux dans le lait végétal en remuant régulièrement. Lorsqu’il est complètement fondu et bien chaud, versez la cannelle et mélangez bien. Servez et dégustez immédiatement !

Oranges à la cardamome

Je vous présente une rencontre entre la Méditerranée et l’Orient. A la fois sobre et éclatante, douce et épicée. Seulement trois ingrédients-phare : l’orange, l’huile d’olive et la cardamome.

Le mariage orange-huile d’olive, vous le connaissez peut-être davantage lorsqu’on utilise les zestes des agrumes macérées pour parfumer une huile.

C’est une amie italienne, au cours de nos nombreuses conversations culinaires enflammées -évoquant des recettes d’enfance réalisées en un tour de main et à la petite touche insolite-, qui m’a confié le secret de sa mère : un filet d’huile d’olive de très bonne qualité pour sublimer des oranges et transformer l’ordinaire. Je lui évoquai alors mon grand succès de cuisinière estudiantine : des rondelles d’orange juste saupoudrées de cardamome, surprenant tout le monde, carton assuré ! L’idée m’est donc venue de fusionner les deux recettes en ajoutant une petite note de miel.

Ingrédients pour 2 personnes :
2 oranges
1 càc de miel d’acacia ou mille fleurs
Un petit filet d’huile d’olive de très bonne qualité (première pression à froid, bio)
2-3 capsules de cardamome

Oranges cardamome

Pelez les oranges (en mode suprêmes si vous êtes perfectionniste à l’instant) et coupez-les en fines rondelles que vous disposerez sur de jolies assiettes (ou pas, mais moi j’adore manger du beau dans du beau!) Réservez un peu de jus.
Ouvrez les capsules de cardamome et sauvez (pas pour longtemps) les petites graines à l’intérieur que vous pilerez ensuite au mortier jusqu’à obtention d’une fine poudre. Si vous souhaitez zapper cette étape de torture extrême, vous pouvez utiliser de la cardamome en poudre déjà prête (bio, of course !), même si elle est bien moins puissante que fraîchement moulue. Il vous en faudra 2 pointes de couteau par assiette.
Dans une petite tasse, émulsionnez le miel avec un peu de jus d’orange (celui que vous avez récupéré) et la poudre de cardamome. Versez sur les oranges et ajoutez le filet d’huile d’olive, pas trop d’huile surtout, on ne veut pas, non surtout pas, d’effet vinaigrette. Juste une touche un peu verte, discrète et intrigante.

 Orange

Smoothie betterave, pomme, citron, kiwi, acérola

Un smoothie à la belle robe red-velvet-de-St Valentin et super boostant !!
L’hiver est toujours là, mais le voyage vers le printemps commence à s’amorcer. Les premiers chants d’oiseau se font timidement entendre, les pattes un rien gelées sur leur branche…
Rien de tel qu’un petit shoot de vitamine C coloré pour continuer à affronter ce froid humide et réchauffer nos petits cœurs.

En plongée dans mes livres de cuisine pour un peu de renouveau, j’ai flashé sur cette recette de Christophe Berg, extraite du Grand Livre de la Cuisine Crue, un vrai bijou !  J’ai un peu adapté en ajoutant du kiwi, car Christophe suggère d’utiliser une pomme acidulée alors j’ai pensé que ce serait pas mal de relever un peu ma Juliet.
Kiwi, citron, curcuma explosent les taux de vitamine C, le gingembre nous réchauffe de l’intérieur. L’acerola quant à elle est un super aliment également riche en vitamine C. Appelée aussi « cerise des Antilles », voici notre soleil!! Antioxydant, anti-stress et défatiguant naturel, rien que ça!! J’ai choisi d’en ajouter un petit peu, car sa présence donne un aspect presque pétillant au smoothie, un peu comme les bonbons super acides…

Ingrédients pour un grand verre :
1 pomme (type Juliet)
100g de betterave crue
–>J’ai utlisé la même quantité de pomme et betterave, soit 100g de chaque
1 citron
1 kiwi
1 morceau de gingembre frais
1 càc de curcuma
1 càc de miel
Un trait de jus de pomme
en otpion : 1 càc rase d’acerola

Smoothie betterave

Epluchez, rincez et coupez la betterave en morceaux. Pelez le gingembre. Coupez le kiwi en 2 et videz-le à la petite cuiller dans le bol du blender. Ajoutez la pomme découpée en quartier avec la peau (si elle est bio), les morceaux de betterave, le gingembre, le curcuma, le miel et les quartiers du citron épépinés. Mixez et ajoutez un peu de jus de pomme si besoin pour obtenir la texture parfaite pour vous. Ajustez la quantité de miel. Servez, ajoutez l’acérola et mélangez.

Vous allez voir, ça dépote !!

 

Salade de champignons de Paris citronnée

C’est une salade toute simple que l’on peut faire en toute saison. Rafraîchissante en été, elle est aussi très agréable en hiver lorsqu’on a une envie de crudités.
Je l’adore vite fait sur le pouce ou comme petit apéro, en mode tapas,  en attendant que la suite se mitonne, cuise, lève, mijote, frémisse… Ici, les champignons sont crus et dévoilent tout leur arôme. L’acidité et le piquant somme toute assez doux du piment d’Espelette leur donnent un peu plus de caractère.

Pour une ration :
100g de champignons de Paris (très frais et fermes)
1 cuiller à soupe de jus de citron
1 cuiller à soupe d’huile d’olive
1 ou 2 pincées de piment d’Espelette
Quelques brins d’herbes aromatiques fraîches (persil ou coriandre, selon le goût du jour)
Fleur de sel

Salade xampi

Coupez les bouts de pied sablonneux des champignons. Puis lavez et coupez les champignons en fines lamelles.
Ajoutez l’huile, le jus de citron et saupoudrez d’une ou deux pincées de piment d’Espelette et de fleur de sel. Ajustez l’assaisonnement si besoin (moi j’aime que ce soit bien citronné). Décorez d’herbes aromatiques fraîches : coriandre ou persil selon le goût du jour.