Soupe Tangerine Tango

Qu’est-ce qu’une soupe Tangerine Tango ?

Tangerine Tango, c’est une couleur du célèbre nuancier Pantone.
Lorsque j’ai contemplé cette soupe née du hasard, j’ai été subjuguée par sa couleur et me suis demandée comment la nommer. En cherchant je suis tombée sur différents codes pas très parlants et aussi sur le beau coquelicot 18-1549 qui m’a fait de l’oeil, mais qui tout compte fait, mentait un peu sur la réalité de cette soupe un peu plus orangée que sur la photo. Et puis Tangerine Tango est apparu ; ça matche mieux, même si ce n’est toujours pas le reflet exact de la réalité. Et surtout quel nom ! Il m’évoque les voyages, les fruits gorgées de soleil et la danse. Tout ce que j’adore ! Et voila ma soupe baptisée 🙂

D’ailleurs est-ce bien une soupe en fin de compte ?
Il y a quelques jours mes yeux se sont attardés sur un article spécial-soupe sortant de sa manche un glossaire.
Une soupe est « de l’eau et divers ingrédients non-mixés, à la texture épaisse. »
Ce qui se présente dans les bols au fil des pages de ce blog jusqu’à présent semble donc un abus de langage !
Apparemment je suis plutôt adepte des potages : « soupes finements mixés », ou des veloutés « potages liés avec de la crème, du beurre [ou des purées d’oléagineux] ».

Pour en revenir à notre bol de soupe Tangerine Tango, il contient de la courge butternut, de la betterave et des kumquats.
Des produits de saison, gorgées de vitamines et antioxydants.
Hyper-rapide à préparer, son goût est à la fois subtil et original.

Ingrédients pour 2 personnes :
300g de courge butternut évidée
200g de betterave cuite
2 kumquats
1 cc de ghee ou 1 cs d’huile d’olive
1/2 cube de bouillon de légumes bio
3 cs de lait de coco
nigelle


Lavez la butternut. Si elle est bio et que votre mixer supporte, vous pouvez laisser la peau.
Coupez-la en tranches fines afin qu’elle cuise plus vite. Dans une casserole, faites dorer les tranches dans l’huile ou le ghee et ajoutez le bouillon. Ajoutez ensuite la betterave cuite coupée en morceaux et mélangez. Puis couvrez d’eau à niveau.
Lavez les kumquats. Ôtez le bout et coupez-les en 4 afin de pouvoir enlever les pépins. Puis ajoutez les quartiers à la soupe.
Laissez cuire à feu moyen jusqu’à ce que la butternut soit tendre (une dizaine de minutes environ).
Placez dans le mixeur (parfois je réserve un peu de bouillon avant de mixer pour ajuster plus facilement la texture) et ajoutez 3 cuillers à soupe de lait de coco. Mixez et ajoutez une pincée de nigelle dans chaque bol au moment de servir.

Gratin ultra-fondant de potimarron, tofu fumé et noix

Avec ce gratin au goût fumé, j’ai envie d’amener encore plus de salé dans les pages-cuisine du blog. Quand je cherche sur la Toile des recettes pour m’inspirer ou innover, j’ai souvent la sensation d’une créativité moins expansive que pour le sucré…ou alors c’est mon biais bec sucré 😉

Ce gratin de potimarron minute est teeeellement crémeux, ultra-fondant, sans produits laitiers pour une digestibilité parfaite. J’aime le déguster avec un thé fumé.

Ingrédients pour 2 personnes :

1 petit potimarron
150g (100 + 50) de tofu fumé
6 noix
3 cs de crème cuisine végétale (j’ai choisi cajou pour son goût neutre)
Noix de muscade
Poivre
Matière grasse pour le plat à gratin (ghee ou huile d’olive)

Préchauffez le four à 150°.

Lavez le potimarron. Si votre blender est suffisamment puissant vous pouvez garder la peau. Enlevez simplement les parties un peu rugueuses. Ôtez la tige et la base, coupez le potimarron en deux puis évidez-le. Coupez-le en tranches et faites-les cuire à la vapeur douce jusqu’à ce que la chair soit moelleuse (c’est assez rapide, vérifiez avec la pointe d’un couteau).

Dans le bol d’un blender, versez le potimarron, 3 cuillers à soupe de crème végétale et 100g de tofu coupé en morceaux. J’ai choisi un tofu de la marque Tossolia (je précise que je ne fais pas de pub et n’ai aucune rémunération de leur part ;)), car il s’agit de soja français issu de cultures locales et le tofu est fabriqué en Provence. Il a surtout l’avantage de ne pas être trop compact et de pouvoir s’émietter facilement. Ajoutez quelques tous de moulin à poivre à votre goût et un peu de muscade râpée. Mixez jusqu’à obtenir une consistance homogène et lisse sans être liquide.

Graissez le plat à gratin avec un peu d’huile d’olive ou de ghee. Versez le contenu du blender. Emiettez 50 g d tofu fumé que vous répartissez harmonieusement à la surface du gratin et mélangez grossièrement. Ajoutez les noix en les enfonçant un peu.

Laissez cuire entre 30 et 40 minutes jusqu’à ce que la surface soit légèrement dorée.

Vous pouvez servir le gratin avec une salade de crudités d’hiver (endives, mâche…) ou une céréale (du sarrasin par exemple). Et un thé fumé !

Salade de mâche, endives et avocat

Une salade d’hiver pleine de nutriments, notamment du fer et des bons acides gras, grâce à la mâche.

Avez-vous remarqué que l’hiver est une saison qui nous offre des salades amères? (frisée, scarole, radicchio, trévise…) L’amertume confère en effet une action sur la vésicule biliaire et le foie, sollicités par une nourriture en générale plus riche et lourde en hiver. L’endive par sa fraîcheur et sa légère amertume vient donc soutenir notre organisme. Elle est également très digeste et diurétique.

La mâche quant à elle contient du fer, des oméga 3 et de la vitamine C ; l’avocat de la vitamine B et de bons acides gras (mono- et polyinsaturés).

Les acides gras essentiels sont indispensables à la bonne santé de notre cerveau et de nos vaisseaux. Ils permettent d’en maintenir l’élasticité, soutiennent la mémoire et favorisent également la souplesse de la peau.

Ingrédients pour 2 personnes :
100 g de mâche
1 avocat
2 endives
Graines de tournesol

Vinaigrette d’umeboshi :
1/2 cc rase de pâte d’umeboshi
2 cs huile olive
1 cc huile de noix
1 cs jus de citron

Salade mâche endives avocat umeboshi hiver printemps healthy life temesira
Coupez la base de la mâche et lavez les feuilles. Ôtez les feuilles extérieures des endives. Coupez les endives en tronçons et l’avocat en dés. Placez tous les ingrédients dans un saladier.
Pour la vinaigrette, émulsionnez la pâte d’umeboshi avec le jus de citron et ajoutez ensuite les huiles. Mélangez bien et versez sur la salade. Ajoutez les graines de tournesol et servez immédiatement.

Nicecream … le crime de l’été

Le petit péché de l’été : une nicecream … ou nice-crime ? 

Je les aime particulièrement au goûter ou pour un petit dej tardif au soleil.
Les nicecream au contraire de leurs cousines les glaces et autres barres glacées ne sont pas fatty ou hyper-sucrées.
Elles sont faciles à réaliser -on oublie la sorbetière-, et pleines du meilleur des fruits.
En gros, il vous suffit de congeler vos fruits de saison préférés puis de les mixer (avec un blender assez puissant, type Vitamix) pour les transformer en glace crémeuse et gourmande. A cela vous pouvez ajouter des aromates, super aliments, hydrolats, graines de chia. Tout ce qui vous inspire et laisse exprimer votre talent de top chef.fe.

La banane est souvent de la partie car elle permet de sucrer (il faut les congeler bien mûres) et d’apporter la texture crémeuse, mais on peut aussi utiliser les purées d’oléagineux pour lier les fruits.

Voici quelques idées :
– abricots rôtis au miel, pêches plates, estragon
– bananes, fraises, lucuma (un peu régressif)
– banane, açai
– banane myrtilles (ou fruits rouges), graines de chia
– figues, fleur d’oranger, éclats de pistache
– banane, poire, noisettes et cacao cru

Nicecream banane poire cacao cru noisettes super-aliments goûter été

Ingrédients :

1 banane congelée (prédécoupée en rondelles, c’est plus facile à mixer)
1 poire congelée (le tout est d’anticiper lorsque c’est la saison 😉 )
1 cs de purée de noisette
Un peu de lait végétal (amande ou noisette)
Des éclats de noisettes et de cacao cru

Mixer et c’est tout !

ou

1 banane congelée
5 fraises (congelées ou pas)
1 cs de purée d’amande blanches
1/2 cc de lucuma en poudre
Eventuellement un filet de lait végétal pour délier si les fraises sont congelées.

Improvisez au fil de vos envies et du marché !

Crème douce d’hiver

La crème kokkoh est un mélange de farines précuites de céréales et légumineuse : riz complet, riz doux, quinoa et azukis. Rien à voir avec la noix de coco et le crémeux s’obtient en délayant et en cuisant la farine à petit feu.
On peut s’en servir pour épaissir ou enrichir sauces et potages. Je l’utilise surtout pour faire une crème toute douce et très nutritive en guise de petit déjeuner d’hiver ou de matin frais au moment des changements de saison. Riche en protéines et très digeste, elle est exempte de gluten et naturellement sucrée. Cette crème neutre est facile à customiser selon vos goûts avec toute la ribambelle de noix et fruits secs du placard. J’y glisse aussi quelques épices réchauffantes (cannelle et cardamome).
C’est LE doudou de l’hiver  (à cette saison, nos corps ont vraiment besoin de saveurs et textures douces, onctueuses et crémeuses), parfait pour les enfants, qui cale bien les estomacs et se prépare en 5mn chrono.

Ingrédients pour 1 bol :
2 cs bombées de crème kokkoh (marque Celnat, disponible dans les magasins Biocoop)
20 cl de lait végétal (amande, sarrasin, noix du Brésil…)
Cardamome (les graines contenues à l’intérieur d’une capsule ou 1 pincée si elle est en poudre)
Fruits secs (raisins secs, cranberries, abricots secs, figues etc..)
Noix (noisettes, amandes, noix du Brésil, de macadamia ou de pécan, pistaches…)
Cannelle en poudre

Crème douce d'hiver - Crème kokkoh petit dejeuner léger et nutritif

Délayer à froid la crème kokkoh en versant le lait au fur et à mesure afin de ne pas former de grumeaux. Ajouter la cardamome. Puis faire chauffer à feu moyen tout en remuant régulièrement avec une cuiller en bois. La crème va prendre au fur et à mesure, assez rapidement, il y en a pour 5 minutes environ. Selon la consistance désirée (un peu épaisse ou plus fluide) vous pouvez ajuster la quantité de lait végétal. Verser dans un bol et agrémenter de cannelle, noix, fruits secs.