Miam-Ô-Fruits

C’est France Guillain qui a signé la recette du Miam-Ô-Fruits dans son livre éponyme.

Le Miam-Ô-Fruits est un petit-déjeuner ou en-cas qui peut même faire office de repas du soir léger. Comme son nom l’indique il est délicieux et sa composition à base de fruits frais, oléagineux et huiles riches en Omega 3 &6 nous donne de l’énergie et surtout apporte de bonnes graisses à l’organisme, utiles pour le bon équilibre de notre système nerveux. Dans cette recette apparemment toute simple, tout est savamment réfléchi : les huiles contenues dans les graines transforment les sucres des fruits en sucres lents, la banane permet de mieux assimiler les huiles, on fait le plein de fibres et de vitamines. Ce petit-déjeuner est très rassasiant et évite le coup de barre de 11h et les grignotages.

Ingrédients pour 1 personne :
– 1/2 banane
– 1 cc huile de lin + 1 cc huile de sésame (ou 2 cs d’huile de colza)
– 1 cs rase de graines de lins broyées + 1 cs rase de graines de sésame broyées
– 1 cs d’un mélange de 3 autres graines et oléagineux broyés (cajou, noix, noisettes, pécan, macadamia, tournesol, courge, cacahuètes…)
– 2 cc de jus de citron frais
– Plusieurs fruits de saison coupés (SAUF agrumes, melon et pastèque, car ces fruits se digèrent très rapidement et doivent donc être consommés seuls et hors des repas)

Miam o fruits Oléagineux Omega 3 Graines Noix Energie Petit dej

Écraser la banane jusqu’à ce qu’elle devienne liquide. Verser dessus les huiles et le jus de citron et fouetter comme pour obtenir une mayonnaise. Ajouter ensuite les graines et oléagineux broyés, puis les fruits coupés.

Choisissez des huiles de grande qualité : bio & première pression à froid, ainsi que des fruits, oléagineux et graines bio. Savourez en mâchant bien pour que votre corps assimile au mieux tous ces anti-oxydants et nutriments précieux.

Personnellement je prépare mes graines broyées pour la semaine et les conserve au frigo pour ne pas qu’elles s’oxydent (1 pot pour les oléagineux, 1 pot pour les graines de sésame-lin), ça évite l’étape du moulin électrique au bruit de crécelle (le mien !) tous les jours.

Profitez d’avoir un peu plus de temps pendant les vacances pour essayer le Miam et roder votre organisation. A la rentrée, ce sera l’affaire de quelques minutes pour commencer la journée boostés.

Porridge cru de sarrasin

Certains ont des collections Printemps-Eté dans leur garde-robe, moi c’est dans l’assiette que ça se passe!
Selon si j’ai besoin de me réchauffer à la saison froide ou au contraire de démarrer la journée plus légère lorsque les journées sont plus clémentes, mes préparations matinales évoluent tout en restant super nutritives, douces et variées. Eh oui, j’ai du mal avec la routine, alors la créativité est un ingrédient important de mes bols !

Je vous présente ici le porridge cru de sarrasin. Sans gluten, il est très digeste tout en étant crémeux et plein de bonnes choses qui rendent vos p’tites cellules heureuses : du fer, des vitamines (B6), du magnésium, des protéines végétales aussi.

Ingrédients pour 1 personne :
4 cs de sarrasin cru décortiqué non toasté (exit la kasha, sinon elle ne pourra pas germer)
1 grosse cs de fruits secs (j’ai choisi des figues & mûres blanches, mais les myrtilles ou les cranberries donneront une jolie couleur rose à votre préparation)
20 g d’oléagineux (au choix : amandes, noisettes, noix du Brésil / de Grenoble / macadamia / cajou, graines de sésame / tournesol / courge…)
50 ml de lait végétal
1 cs d’hydrolat bio, au choix : fleur d’oranger, rose, cassis, lavande
1 cc de pollen
1cc de superaliment (maca, lucuma, açai, caroube : vous pouvez en mixer plusieurs)
en option : miel ou sirop d’agave pour sucrer selon votre goût

Porridge cru sarrasin myrtille açai sans gluten petit-dej healthy

La veille, rincez le sarrasin et faites-le tremper à température ambiante dans un grand volume d’eau légèrement tiède afin de lancer le processus de germination des graines. C’est ce qui va rendre le sarrasin plus digeste et à la fois libérer ses micro-nutriments.
Le matin, rincez les graines à grande eau dans une passoire (vous verrez qu’elles ont développé un peu de mucilage qui les rend légèrement gluantes).
Puis mixez avec tous les ingrédients (retirez la peau des oléagineux auparavant).

Voilà, votre porridge cru de sarrasin customisé est prêt à tout donner !

Porridge cru de sarrasin petit-dej healthy sans gluten

Smoothie banane kaki

Le kaki c’est ce fruit orangé quasi translucide quand il est mûr, avec une petite corolle, un vrai soleil sur les étals.  J’adore le kaki et son petit goût de noix. C’est un fruit très sucré quand il est archi-mûr, qui a un aspect sirupeux. Il pousse sur un plaqueminier, sur tout le pourtour méditerranéen, dans les pays du Moyen-Orient (notamment en Iran), en Asie du Sud-Est et … au Parc Monceau à Paris, eh oui ! Les canards sont super fans de leur chair sucrée et se les arrachent.

Origine et variétés du kaki

Originaire de Chine, le kaki est très prisé aussi au Japon (on a d’ailleurs adopté son nom japonais) et en Corée. C’est un Jésuite italien en vadrouille en Asie du Sud-Est qui en a glissé dans sa malle à la fin du XVIe siècle. L’arbre s’implante donc avec bonheur en Italie où il se plaît -et où il plaît aussi !-  et gagne assez timidement le reste de l’Europe méditerranéenne.

Il existe plusieurs variétés de kakis, pour la faire courte : les astringeants (c’est eux que j’aime !) et les autres, plus doux avec aussi moins de caractère.

Les astringents (en France on trouve le kaki Muscat, en Italie le Tipo) ont une couleur orange plus foncée et son plus petits. Ils se défont presque comme de la confiture quand il sont bien mûrs et c’est à ce moment-là qu’on se régale le plus. On les mange donc blets et sans la peau (ce détail est important car si on les mange verts ou sans ôter la peau, les tanins du fruit se polymérisent au contact de l’acide de l’estomac pour former des amas durs comme du bois et impossibles à digérer, appelés bézoards), mieux vaut être prévenu !

Les non astringents sont ceux que l’on trouve le plus souvent et dont je suis moins fan. Évidemment, ils sont moins fragiles, plus faciles à transporter, conserver, commercialiser, bref ils sont plus présentables, mais ils perdent leur grain de folie ! Ce sont les Persimon et les Sharon, orange clair, oblongs, plus gros, ils se mangent comme une pomme avec la peau si on veut (aucune inquiétude, pas de trucs bizarroïdes dans votre ventre)

Pourquoi ça nous fait du bien de manger des kakis?

D’abord parce que leur couleur orange nous indique du béta-carotène à gogo, ce qui permet la réparation de notre peau et de nos cellules, et puis il est aussi riche en anti-oxydants, vitamines C et en sucre (une bombe d’énergie !) ainsi qu’en potassium et fibres qui stimulent en douceur le transit intestinal. Les Chinois lui prêtent des vertus médicinales, notamment celle de réguler le Qi, notre énergie vitale.

Sa texture est particulièrement adaptée à la réalisation d’un smoothie, car il apporte un peu de consistance, de pulpeux, de douceur.

Ingrédients pour un grand verre :
1 banane mûre
10 cl de jus de pomme
10 cl de jus de carotte
3 grosses cuillerées de « gelée magique au kaki »

Banane kaki

La gelée magique de kaki est inspirée du magnifique livre de Christophe Berg « Le grand livre de la cuisine crue ». Pour devenir magicien(ne) de la gelée, c’est tout simple : prenez un kaki bien mûr, enlevez sa peau, -s’il est archi-mûr à point il se délite littéralement donc vous pouvez y aller à la petite cuiller- et placez-le dans le blender. Versez par-dessus 300ml d’eau frémissante et mixez pendant au moins 30 secondes. Versez ensuite dans un bol : en refroidissant, le mélange se gélifie. Vous pouvez conserver cette gelée 2 jours au frigo. Pour ma part, si je ne l’utilise pas en totalité le jour-même, je la mets dans des bacs à glaçons au congélateur pour pouvoir l’utiliser au compte goutte et booster l’effet smoothie.

Et le smoothie, oui oui j’y viens !

Mixez tous les ingrédients de la recette ensemble et vous obtiendrez un smoothie à la texture veloutée couleur abricot.
Onctuosité et goût sucré de la banane, texture veloutée du kaki…c’est un concentré de douceur. Idéal pour commencer sa journée en se bichonnant.

Granola maison aux noix & graines

Comme vous le savez j’adore le petit-dej et le granola en est l’un des ingrédients-phare, super versatile. On peut le mélanger avec du lait, en parsemer les yaourts ou compotes et même le grignoter comme ça. C’est bien aussi pour les brunch et les goûters ou pour faire un crumble-minute.
La bonne nouvelle, c’est que c’est hyper simple et hyper rapide à faire, donc plus d’excuse ! Quand on se met en mode DIY, c’est aussi moins cher que les produits du commerce (même et surtout bio) et on peut choisir d’y mettre exactement ce qu’on aime.

Je me suis inspirée d’une recette de Clea pour faire le mien et ai volontairement choisi d’utiliser le jus de pomme comme liant (au lieu du miel ou du sirop d’agave ou d’érable par exemple), car le résultat est moins sucré, mais tout aussi crunchy bien sûr ! Je suis très gourmande, mais je n’aime pas tellement le goût du sucre, même du « bon » sucre. Je préfère que la saveur des noix et des autres ingrédients reste dominante. D’ailleurs, on ajoute souvent des fruits séchés (cranberries, raisins secs) ou des pépites de chocolat, qui apportent une touche sucrée. D’autre part, le granola est la plupart du temps marié à d’autres ingrédients sucrés (les laits végétaux, les compotes ou fruits cuits dont le sucre naturel ressort, les yaourts parfois fruités aussi).

Côté nutritionnel, on bénéficiera d’un apport en bonnes graisses (les acides gras contenus dans les oléagineux) ainsi qu’en vitamines & minéraux (calcium, zinc, sélénium…selon le choix des noix et des flocons). Un petit-dej beaucoup plus sain et nourrissant que des tartines classiques.

Je vous propose la dernière recette en date que j’ai réalisée. L’avantage du granola, c’est qu’on peut changer les ingrédients à chaque fois qu’on en refait. Je suis partie sur une quantité assez petite (200g) avec une base de 150g de flocons (avoine, sarrasin, riz, quinoa…), 100g d’oléagineux (amandes, noisettes, pistaches, et toute la famille des noix) et 50g de graines (tournesol, courge, sésame…). A vous d’élaborer des combinaisons en fonction de vos goûts !

Ingrédients  :
30g de flocons de sarrasin
120g de petits flocons d’avoine
1 pincée de sel
1/2 càc de cannelle en poudre
30g de noisettes
20 g d’amandes
40g de noix du Brésil
10g de pistaches
30 g de graines de courge
12 g de graines de tournesol
10g de graines de sésame
75 ml de jus de pomme
1 càs d’huile d’olive ou d’huile de coco fondue

En option (à ajouter après la cuisson) : fruits secs, cacao cru ou pépites de chocolat pour varier les plaisirs. Vous pouvez également ajouter des super-aliments (maca, lucuma, caroube…)
Mes 2 pots alliaient mûres blanches & myrtilles et cranberries & raisins secs Thompson.

Granola maison noix graines fruits secs petit dej brunch goûter DIY homemade

Préparation :
Mélangez dans un bol les ingrédients secs : flocons, sel, cannelle et graines.
Concassez grossièrement tous les oléagineux (les noix!) et ajoutez aux ingrédients secs. Puis versez sur ce mélange le jus de pomme mélangé à l’huile. Touillez jusqu’à ce que la préparation soit homogène.
Placez le granola sur une plaque de cuisson (veillez à bien étaler la préparation) et laissez cuire 30 mn à 160° (th. 5-6). Surveillez régulièrement pour ne pas que ça brûle et retournez éventuellement.
Laissez refroidir avant d’ajouter les fruit secs, le chocolat et autres super-aliments.
Le granola se conserve dans un bocal en verre jusqu’à 1 mois.

PS : J’ai comme l’intuition que vous allez bientôt doubler les quantités 😉

Yoga & Ancrage : des racines dans les mains

Un bon ancrage est la clef d’un bon alignement et d’un bon maintien dans la plupart des postures de yoga.

On pense souvent à l’ancrage des pieds. En même temps, on est debout quasi toute la journée donc ça se comprend !

Pourtant l’ancrage des mains va nous apporter beaucoup de confort et de stabilité pendant notre pratique du yoga, pour toutes les postures d’équilibre sur les mains cela va sans dire, mais aussi pour des asanas comme le Chat à 4 pattes ou le fameux Chien tête en bas par exemple.

Bien positionner ses mains va  permettre de soulager les poignets et d’éviter de trop les solliciter. On pourra aussi sentir que l’énergie circule mieux dans les bras et que l’on ne s’affaisse pas vers le sol.

Alors concrètement comment on fait ?

Le pouce, l’index et la base du petit doigt sont un peu les piliers. Ce sont les gomettes verts foncées sur le schéma ci-dessous. Il faut les ancrer profondément dans le tapis, un peu comme s’il s’agissait d’une prise de terre.

On presse les autres doigts dans le tapis (les gomettes verts clairs). Si quelqu’un venait pour nous soulever les doigts un à un, il ne devrait pas réussir à les décoller du tapis.

En concentrant notre énergie jusqu’au bout des doigts, on évite aussi de s’affaisser au niveau du talon de la main (les grosses gomettes corail à la base de la main). C’est véritablement thérapeutique pour les poignets.

Si la base du pouce et de l’index sont correctement ancrées, la partie interne de la main ne va pas se soulever et le poids du corps sera bien réparti entre les 2 côtés.

On a peut-être ici la sensation d’avoir des griffes de félin plantées dans la terre, muy bien !!

Dernier petit truc : on va sentir comme si le creux de la main se soulevait légèrement, comme si on aspirait à cet endroit la terre jusque dans nos bras, ça fait comme un effet ventouse qui accentue l’ancrage de nos mains.

A ce stade vous êtes inébranlable 😉 … et yogi-ni jusqu’au bout des doigts !!

Yoga Ancrage Mains